Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 juin 2010 2 15 /06 /juin /2010 16:07
Publié le 10 juin 2010
par REFLExes  


Comme nous le supposions ici, "l’apéro géant saucisson et pinard" s’est bien révélé une belle opération du Bloc Identitaire, tant dans son déroulement médiatique que dans son développement militant. Du côté des média, l’annonce de la date du 18 juin pour le rassemblement a relancé le "buzz" et assuré un développement continu du groupe facebook. Certes, tous les articles consacrés à cette manifestation ne prennent pas exactement le sens souhaité par les Identitaires puisqu’un certain nombre embraie sur l’évidence que nous soulignions le 31 mai dernier, à savoir que cette manifestation ne pouvait venir d’un individu lambda et qu’elle provenait donc clairement du Bloc Identitaire. Cependant, le BI se retrouve dans la position du FN il y a quelques années : "Qu’on en parle bien, qu’on en parle mal mais qu’on en parle".

Du côté militant, fidèle à sa stratégie de rupture affichée avec l’extrême droite nationaliste, le Bloc a réussi à agréger des structures provenant d’horizons divers et à maintenir à distance toutes celles qui rappellent un milieu politique que les dirigeants du BI font tout pour circonscrire. Du côté des prises, on peut citer Vincent Thibaudeau, figure contestée des Jeunes pour la France, satellite jeune du MPF, et évidemment Riposte Laïque. Dans ce dernier cas, l’objectif de faire bouger les lignes est atteint puisque le passé laïc de gauche d’un certain nombre de militants permet au BI de brouiller son image extrême droitière. Cette alliance vient officialiser un copinage théorique déjà ancien sur la question de "l’islamisation" supposée de la France. La rencontre entre les dirigeants des deux structures la semaine dernière à Paris semble cependant provoquer quelques remous parmi certains laïcs et il faudra donc en observer les développements ultérieurs. Bruno Larebière et sa maîtrise des principes de la communication semblent avoir joué dans cette affaire un rôle moteur que confirme l’interview d’un responsable de Riposte Laïque dans le dernier Minute. Enfin est également annoncée la présence de Résistance Républicaine animée par Christine Tasin, militante à Debout la République de Nicolas Dupont-Aignan et qui a rejoint Riposte Laïque. Ses prises de position politiques lui valent d’ailleurs une volée de bois vert de la part de l’ancien compagnon de route des Identitaires du temps où tout ce petit monde faisait vivre Unité radicale. Enfin, pour faire bonne mesure, le Bloc a également envoyé au front ses structures parisiennes : le Projet Apache, ex-Jeunesses Identitaires parisiennes, et Terroirs parisiens. Plutôt anecdotique, cette dernière association animée par Arnaud Menu [1] alias Arnaud Naudin a mis en place une AMAP qui regroupe la fine fleur de l’extrême droite parisienne. Son association a l’apéro identitaire vise sans doute à donner à celui-ci une petite touche "authentique".

À l’inverse, toutes les structures nationalistes tentées par l’expérience en ont été écartées, y compris le FN, ce qui n’empêche pas la "bannière" Ile-de-France de Terre et Peuple d’appeler à participer à la manifestation du 18 juin et le groupe Facebook de voir affluer les adhérents nationalistes de tout poil.

Que va-t-il bien pouvoir advenir à cette baudruche militante ? Tombant dans le panneau comme on pouvait s’y attendre, une association bien connue s’est évidemment empressée de réclamer l’interdiction de l’apéro par les pouvoirs publics. Cette revendication est stupide. Comme nous le soulignions dans notre précédent article, outre que les Identitaires sont devenus depuis quelques années des champions de la procédure de référé liberté, une éventuelle interdiction prononcée par le préfet de Paris ne ferait que relancer le "buzz" en plaçant les Identitaires dans une position victimaire qui leur sied à merveille. Si la manifestation [2] est autorisée, les Identitaires seront alors obligés de compter sur leurs forces parisiennes, soit une cinquantaine de militants, pour encadrer un rassemblement à haut risque malgré une heure choisie relativement tardive (18h30). Tout dépendra alors de la mobilisation induite par Facebook, entre intérêt de l’extrême droite pour un apéro provocateur et refus de servir la soupe aux Identitaires. Cruel dilemne culinaire...


[1] Ancien membre de la direction du Bloc Identitaire, ce militant semblait avoir disparu et est réapparu lors de la Convention Identitaire d’Orange l’automne dernier.

[2] Dont le dépôt émane d’un de leur militant parisien

Partager cet article

Repost 0
Published by SCALP-REFLEX - dans Infos
commenter cet article

commentaires